retour au sommaire

Les fouriéristes, les "Mariannes" et le coup d’Etat du 2 décembre 1851

Michel Cordillot  |  2004 / n° 15 |  décembre 2004



Résumé

Le présent article a pour but de prolonger la réflexion menée sur les rôle des fouriéristes de l’automne 1848 au 13 juin 1849, en analysant le rôle joué localement par les fouriéristes au sein des sociétés secrètes et lors du coup d’État du 2 décembre 1851, à partir d’une étude de cas régionale portant sur trois départements du Centre de la France, le Cher, la Nièvre et l’Yonne.

Lire cet article

Index

Notions : Politique

Personnes : Baron, Victor - Bonaparte, Louis-Napoléon - Boulet, Jean - De Bourges, Michel - Desmoineaux, Edme - Dessignoles, Antoine (dit Lambulant) - Dethou, Alexandre - Guillerault, François Paul - Pérusson, (Jean Baptiste) Emile - Pyat, Félix - Reimann, François Nicolas - Tandonnet, Eugène

Pour citer ce document

CORDILLOT Michel , « Les fouriéristes, les "Mariannes" et le coup d’Etat du 2 décembre 1851  », Cahiers Charles Fourier , 2004 / n° 15 , en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article274 (consulté le 13 août 2019).


Michel Cordillot

Michel Cordillot, professeur émérite de civilisation américaine à l’Université Paris VIII, collabore au Maitron et a publié aux Editions de l’Atelier La Sociale en Amérique : dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux Etats-Unis, 1848-1922. Il a été l’un des fondateurs des Cahiers Charles Fourier.


Les autres articles de Michel Cordillot





 . 

 . 

 .