retour au sommaire

Notes sur l’utopie, la ville et l’architecture

Antoine Picon  |  2013 / n° 24 |  janvier 2014



Résumé

Les références urbaines et architecturales sont omniprésentes dans le discours utopique. Mais cette présence n’empêche pas la vision de la ville et de l’architecture véhiculée par l’utopie de rester nimbée de flou. Partant de ce double constat, l’article s’interroge sur la fonction des références spatiales dans la construction du discours utopique. Il propose d’y voir l’expression d’un besoin de vraisemblance et d’une quête de l’objectivité venant à l’appui de sa prétention à changer durablement la réalité. L’imprécision des projets urbains et architecturaux de l’utopie pourrait bien provenir de la nécessité de concilier besoin de contrôle et perspectives émancipatrices. Elle renvoie en définitive aux relations complexes qu’entretiennent utopie et imaginaire social.

Cet article n'est pas encore disponible en texte intégral


Pour citer ce document

PICON Antoine , « Notes sur l’utopie, la ville et l’architecture  », Cahiers Charles Fourier , 2013 / n° 24 , en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1260 (consulté le 17 octobre 2017).


Antoine Picon

Les autres articles de Antoine Picon





 . 

 . 

 .