retour au sommaire

Miniature et carton-plume. A propos d’Utopia bianca de Berdaguer et Péjus

Florent Perrier  |  2013 / n° 24 |  janvier 2014



Résumé

L’œuvre de 2009 de Christophe Berdaguer et Marie Péjus intitulée Utopia bianca expose, sous forme de maquettes principalement, le mobilier nécessaire au fonctionnement d’un phalanstère de quatre cents familles. Rare représentation d’éléments présents à l’intérieur du phalanstère (qui n’est sinon jamais figuré que vu de l’extérieur), cette œuvre permet de s’interroger sur les raisons de ce manque originel qui renvoie, en définitive, au caractère non contraignant de l’architecture sociétaire. En parallèle, est évoqué le devenir du phalanstère d’enfants vers lequel font signe les maquettes mises en espace par les deux artistes contemporains.

Cet article n'est pas encore disponible en texte intégral


Pour citer ce document

PERRIER Florent , « Miniature et carton-plume. A propos d’Utopia bianca de Berdaguer et Péjus  », Cahiers Charles Fourier , 2013 / n° 24 , en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1266 (consulté le 25 septembre 2017).


Florent Perrier

Florent Perrier est maître de conférences en esthétique et théorie de l’art à l’Université Rennes 2, chercheur associé à l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine et aux archives Walter Benjamin (Berlin), auteur de topeaugraphies de l’utopie (Payot, 2015) ; il a codirigé trois livraisons des Cahiers Charles Fourier : « Walter Benjamin lecteur de Charles Fourier » (2010), "Le Phalanstère représenté" (2013), "Dans l’orbe du surréalisme. Charles Fourier redécouvert" (2016)


Les autres articles de Florent Perrier





 . 

 . 

 .