Actualités
remonter 

mise en ligne : avril 2015

L’île Maurice dans le Dictionnaire biographique du fouriérisme






Une vingtaine de fouriéristes de l’île Maurice font leur apparition dans le DBF. C’est le résultat des recherches récemment menées par Bernard Desmars. Cet aspect important de l’histoire de l’Ecole sociétaire, exploré déjà par Jean Fornasiero en 2007 ("Vers une histoire du fouriérisme à l’île Maurice", Cahiers Charles Fourier, 18), est désormais bien connu. Pour se faire une idée de ce qui se joue là-bas, on peut consulter par exemple les très riches notices d’Evenor Dupont ou d’Ernest d’Unienville. On peut aussi se délecter du poème composé en 1848 par Jacques Delisse : "De l’immortel Fourier suivons le digne agent : / Il nous dit : « Que le riche apporte son argent, / L’ouvrier ses deux bras, le savant son génie : / Sans ce trio puissant il n’est point d’harmonie » (...) Zoophytes nombreux ! Polypes ! Madrépores ! / L’Association transsude de vos pores." Les fouriéristes de l’île Maurice, du Finistère, du Doubs et du Jura, de la Côte-d’Or, de Lyon, etc. éclairent autant de facettes du mouvement sociétaire au XIXe siècle.





Pour citer ce document

« L’île Maurice dans le Dictionnaire biographique du fouriérisme  » , charlesfourier.fr , rubrique « Actualités » , avril 2015, en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article1597 (consulté le 8 octobre 2017).



 . 

 . 

 .