remonter 
Bernard Desmars  |  mise en ligne : mars 2019

Cotard, Henri (Chéri)


Né le 3 novembre 1798 à Pons (Charente-Inférieure, aujourd’hui Charente-Maritime), décédé le 18 mars 1861 à Issoudun (Indre). Imprimeur-libraire-éditeur à Pons. Correspondant et souscripteur de l’École sociétaire.


Henri Cotard est le fils d’un « marchand orphèvre [sic] », d’après son acte de naissance. Il vit pendant plusieurs années à Bordeaux, avant de s’installer en 1828 à Issoudun comme marchand papetier. Il obtient un brevet d’imprimeur lithographe en 1829. Il est d’abord associé au frère de sa femme, Frédéric Breillet. Celui-ci quitte bientôt Issoudun et lui transmet en 1833 ses brevets d’imprimeur en lettres et de librairie. Il publie notamment l’Almanach du département de l’Indre et L’Echo des marchés du Centre, « journal hebdomadaire qui, en raison de sa spécialité, est très répandu dans l’Indre et les départements voisins » [1].

Dans les années 1840, il figure sur la liste des libraires « où se trouvent les ouvrages […] de la librairie sociétaire » [2]. Il apparaît comme le correspondant local de l’École sociétaire et s’occupe des abonnements locaux à La Démocratie pacifique [3].

En 1851, il s’excuse auprès des dirigeants de l’École sociétaire de ne plus donner de ses nouvelles, en raison de ses problèmes de santé :

alors même que je ne me trouvais guère en état de voir les rares partisans de nos idées de réformes paisibles, mais réelles, j’ai cependant fait en sorte de recueillir quelques offrandes, c’est bien peu de chose, mais enfin c’est l’obole avec bonne intention.

Il envoie de l’argent collecté auprès de quelques partisans, ainsi que sa propre souscription [4]. Le 22 mai 1854 encore, il écrit au centre parisien pour le remercier de l’envoi d’un ouvrage, sans doute Au Texas, de Victor Considerant, paru au début du mois.

Je l’ai reçu avec un vif sentiment de plaisir et je vous en remercie.

Quant à en placer, je ne l’espère guère. J’en ai déjà parlé cependant, mais je vois bien sur quoi l’on peut compter… Dans tous les cas, pas une occasion ne sera perdue de faire connaître cette publication [5].

Henri Cotard, dans les années 1850, est membre correspondant de la Société du département de l’Indre à Paris, qui devient ensuite la Société du Berry à Paris [6]. Il est aussi président du tribunal de commerce d’Issoudun [7]. En 1858, il transmet ses brevets et la direction de son entreprise à son fils Paul.


Bernard Desmars

Dernière mise à jour de cette fiche : mars 2019

Notes

[1Annuaire de l’imprimerie, de la presse et de la librairie pour 1855-1856, p. 82.

[2La Démocratie pacifique, 2 janvier 1845, annonces publicitaires.

[3Archives nationales, fonds Fourier et Considerant, 10 AS 37 (681 Mi 59, vue 705), lettre du 29 septembre 1849.

[4Archives nationales, fonds Fourier et Considerant, 10 AS 37 (681 Mi 59, vue 699), lettre du 21 février 1851.

[5Archives nationales, fonds Fourier et Considerant, 10 AS 37 (681 Mi 59, vue 703), lettre du 22 mai 1854.

[6Compte rendu des travaux de la Société du département de l’Indre à Paris, 1854, « liste des membres correspondants », p. 185 ; Compte rendu des travaux de la Société du Berry à Paris, 1857-1858, p. 282.

[7Compte rendu des travaux de la Société du Berry à Paris, 1866, p. 488. Nécrologie de Paul Cotard, comportant quelques informations sur son père.


Ressources

Source :
Archives nationales, F/18/1944, dossier de Cotard, libraire et imprimeur à Issoudun.
Archives nationales, fonds Fourier et Considerant, 10 AS 37 (681 Mi 59, vues 699-706), lettres d’Henri Cotard, 29 septembre 1849, 21 février 1851 et 22 mai 1854.
Archives départementales de la Charente-Maritime, état civil de Pons, acte de naissance, 14 brumaire an 7 (en ligne sur le site des Archives départementales de Charente-Maritime, vue 295/325).
Archives départementales de l’Indre, 3 E 088/224-226, état civil d’Issoudun, acte de naissance de Georgette Cotard, 13 juillet 1829 (en ligne sur le site des Archives départementales de l’Indre, 70/313).
Archives départementales de l’Indre, 3 E 088/337, état civil d’Issoudun, acte de décès du 18 mars 1861 (en ligne sur le site des Archives départementales de l’Indre, vue 13/83)
Archives départementales de l’Indre, M 4681, recensement de la population d’Issoudun, 1851 (en ligne sur le site des Archives départementales de l’Indre, vue 31/184).
Annuaire de l’imprimerie, de la presse et de la librairie pour 1855-1856, 1855, XX-164 p. (en ligne sur Gallica).
La Démocratie pacifique, 2 janvier 1845, annonces publicitaires.
Compte rendu des travaux de la Société du département de l’Indre à Paris, puis Compte rendu des travaux de la Société du Berry, 1854-1866 (en ligne sur Gallica).

Sitographie :
Dictionnaire des imprimeurs-lithographes du XIXe siècle, sur le site de l’École nationale des chartes).


Index

Lieux : Issoudun, Indre

Notions : Groupe local - Souscription

Pour citer cette notice

DESMARS Bernard, « Cotard, Henri (Chéri) », Dictionnaire biographique du fouriérisme, notice mise en ligne en mars 2019 : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article2120 (consultée le 1er août 2019).

 . 

 . 

 .