retour au sommaire

“Les Élus de Sully et de Fourier”
Une rencontre durable entre francs-maçons brestois et fouriéristes (1839)

Jean-Yves Guengant  |  2007 / n° 18 |  décembre 2007



Résumé

En 1839, le journal L’Armoricain informe ses lecteurs de la tenue de conférences d’Edouard de Pompéry, consacrées à la Science sociale d’après Charles Fourier, à l’initiative de la loge maçonnique des Élus de Sully (Brest). Elles nous permettent d’appréhender les rapports entre fouriéristes et francs-maçons, sous la monarchie de Juillet. Les deux courants de pensée, s’ils se nourrissent mutuellement, ne fusionnent pas. La franc-maçonnerie brestoise trouve dans l’idéologie fouriériste les thèmes qui la font progressivement passer de la philanthropie des Lumières à la recherche d’une meilleure organisation sociale, ouvrant la voie au mouvement mutualiste.

Lire cet article

Index

Lieux : Brest, Finistère

Notions : Franc-maçonnerie

Personnes : Pompéry (de), Edouard

Pour citer ce document

GUENGANT Jean-Yves , « “Les Élus de Sully et de Fourier”. Une rencontre durable entre francs-maçons brestois et fouriéristes (1839)  », Cahiers Charles Fourier , 2007 / n° 18 , en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article520 (consulté le 13 août 2019).


Jean-Yves Guengant

Jean-Yves Guengant est proviseur de lycée après avoir enseigné l’histoire et la géographie. Il travaille sur l’histoire sociale de la Bretagne occidentale. Auteur de Brest et la franc-maçonnerie en 2008, il prépare un ouvrage consacré aux itinéraires des socialistes utopistes bretons. Il collabore au Dictionnaire biographique du fouriérisme et au Maitron. Ouvrage en cours de publication : Brest, enfance de l’école publique, du 18e au 20e siècle, éditions Armeline.


Les autres articles de Jean-Yves Guengant





 . 

 . 

 .