retour au sommaire

HAHN Manfred : Archivalkunde des vormarxistischen Sozialismus (1995)

Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 1995. 304 p.


Jean-Claude Dubos  |  1995 / n° 6 |  décembre 1995



Index

Notions : Socialisme

Personnes : Babeuf, Gracchus - Balzac (de), Honoré - Barral, (Léon Jacques) Georges - Barral, Jean-Augustin - Bazard, Saint-Amand - Beecher, Jonathan - Blanc, Louis - Blanqui, Auguste - Boyer, André - Brisbane, Albert - Buonarroti, Benvenuto - Cabet, Etienne - Considerant, Victor - Cordillot, Michel - Dezamy, Théodore - Dorian, Frédéric (1814-1873) - Gauthier, Joseph (1787-1847) - Girardin (de), Emile - Gréa, Adrien (1787-1863) - Hahn, Manfred - Hess, Moses - Holtzer, Caroline - Jaenger, Pierre Paul (1802-1860) - Kleine, Auguste - La Hautière, Richard - Lamartine (de), Alphonse - Lamennais, Abbé - Laponneraye - Leroux, Pierre - Leuillot, P. - Mercklé, Pierre - Muiron, Just - Niboyet, Eugénie - Owen, Robert - Pecqueur, Constantin - Perreux, Gabriel - Pierrot, Roger - Pillot, Jean-Jacques - Prochaska, M. - Riot-Sarcey, Michèle - Rogier, Charles - Saint-Simon (de), Claude-Henri - Sainte-Beuve - Thelmier, Victor - Thomas, Edith - Varnaghen, August - Véret, Jeanne-Désirée - Vigoureux, Clarisse - Von Fellenberg, Philipp Emmanuel - Vuilleumier, Marc - Weitling, Wilhelm

Pour citer ce document

DUBOS Jean-Claude , « HAHN Manfred : Archivalkunde des vormarxistischen Sozialismus (1995)  », Cahiers Charles Fourier , 1995 / n° 6 , en ligne : http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article67 (consulté le 12 septembre 2017).

Texte intégral

Il est regrettable que l’ouvrage de Manfred Hahn n’ait été publié qu’en langue allemande, car cela en limitera certainement la diffusion dans les bibliothèques et les centres de recherche français, où il serait pourtant appelé à rendre d’inestimables services. L’auteur s’est en effet attaché à rechercher dans les collections publiques essentiellement, mais parfois aussi privées, les œuvres manuscrites et la correspondance de 32 socialistes pré-marxistes, parmi lesquels 15 Français, et non des moindres : si Proudhon en est absent, cette recension inclut Babeuf, Louis Blanc, Auguste Blanqui, Cabet, Considerant, Enfantin, Fourier, Leroux, Pecqueur, ou encore Saint-Simon, ainsi que quelques autres de moindre notoriété (Saint-Amand Bazard, Dezamy, Laponneraye, Jean-Jacques Pillot, Richard La Hautière). Y figurent aussi Buonarroti, Owen, Weitling, Brisbane, Moses Hess, et quelques autres socialistes anglais ou américains.

Ce sont évidemment les pages consacrées à Charles Fourier et Victor Considerant qui nous intéressent au premier chef. Pour Fourier, M. Hahn a utilisé essentiellement la bibliographie donnée par Jonathan Beecher en 1986 dans l’édition américaine de sa biographie de Fourier, mais il a aussi dépouillé les Cahiers Charles Fourier, d’après lesquels il cite les lettres à Lammenais (publiée par G. Bordet en 1990) et à Eugénie Niboyet (publiée par M. Cordillot en 1991). M. Hahn n’a sans doute pas eu le loisir de consulter la traduction française de l’ouvrage de Beecher (1993), qui mentionne les lettres de Fourier à son disciple alsacien le Dr Jænger (B.B. nouv. acq. fr. 22050) et deux lettres de Fourier à Adrien Gréa (coll. H. de Boissieu) que nous pensons publier prochainement dans les Cahiers Charles Fourier. A fortiori, il n’a pas eu connaissance des lettres inédites à Fellenberg retrouvée et publiée ici-même par Marc Vuilleumier et à Désirée Véret (coll. part.) publiée dans ce même cahier par Michèle Riot-Sarcey. Cependant, trois documents recensés par M. Hahn ont échappé aux recherches de Beecher : un autographe de Fourier (août 1833) conservé à la Bibliothèque de Versailles ; une lettre au Dr Chapelain conservée à la Staatsbibliothek à Berlin ; et un autre autographe de Fourier, envoyé par Considerant à James Fisher en 1855 et conservé à la Massachusetts Historical Society à Boston. Ajoutons pour être complet que nous avons reçu de la Bibliotheka Jagiellonska à Cracovie la photocopie d’un autre autographe de Fourier, envoyé par Considerant à August Varnaghen en 1845, qui nous avait été signalé par M. André Boyer.

Pour ce qui est de Considerant, aucune recension exhaustive de ses lettres et manuscrits n’avait été tentée jusqu’à présent, et M. Manfred Hahn fait ici œuvre de pionnier. Rappelons que les très riches archives de l’École sociétaire, léguées par Considerant à son exécuteur Auguste (et non Émile) Kleine sont actuellement partagées entre les Archives nationales (sous-série 10 AS inventoriée par Édith Thomas), la Bibliothèque de l’École Normale Supérieure (inventaire de Pierre Mercklé à paraître) et la Bibliothèque municipale de Besançon (inventaire en cours). Mais de très nombreuses lettres de Considerant sont conservées en France et à l’étranger dans des fonds publics ou des collections privées. Nous en détenons personnellement quatre, que nous destinons au futur Centre de recherche sur les origines du socialisme européen en projet à Besançon. M. Hahn a dépouillé le Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France, ce qui lui a permis de retrouver trace de lettres de Considerant dans les bibliothèques municipales de Besançon (lettres à Thelmier, publiées par le Dr Ledoux en 1908), Brest (lettre à Lamartine), Auxerre, Rouen, Reims, Orléans, Périgueux et la bibliothèque Löwenjoul à Chantilly (lettres à Balzac, publiées par Roger Pierrot dans le tome IV de la Correspondance de Balzac, à Sainte-Beuve, à Émile et Delphine de Girardin). Malheureusement le Catalogue n’a pas été achevé, et n’y figurent pas notamment les lettres de jeunesse à Charles Magnin, rédacteur au Globe, conservées à la B.M. de Salins, ainsi que les lettres à Frédéric Dorian et son épouse Caroline Holtzer, récemment acquises par les A.D. de la Loire à Saint-Étienne. De même, pour la B.N., ne figure pas la lettre de 1859 à Alexandre Bixio, que nous avons publiée dans les Cahiers Charles Fourier n°1, ainsi qu’une lettre au Dr Jænger de Colmar, publiée dans la Revue du Nord en 1950 par P. Leuillot.

À l’étranger, M. Hahn a relevé une lettre à Flora Tristan (à Amsterdam) et d’autres documents à Moscou, Washington, Boston, et à la Houghton Library de l’Université Harvard. Mais il ignore les lettres au ministre belge Charles Rogier et celles à Jean-Augustin et Georges Barral conservées à Bruxelles, ainsi qu’une lettre à Pitois, collaborateur à la Revue germanique, lettre conservée à Berlin, et dont le texte nous a été communiqué par M. André Boyer, qui poursuit actuellement des recherches dans les bibliothèques de l’ancienne Europe de l’Est.

La deuxième partie de l’ouvrage de M. Hahn est consacrée aux archives des communautés oweniennes, fouriéristes (dont il a dressé la liste chronologique) et icariennes, ainsi que celle de Clayton county inspirée par Weitling. Pour ce qui concerne Condé-sur-Vesgre, aux documents recensés (A.N. et B.N.) il convient d’ajouter les lettres de Muiron à Clarisse Vigoureux acquises en 1992 par la B.M. de Besançon avec celles de Considerant, et qui donnent d’utiles renseignements. Pour le phalanstère du Sahy (Brésil), M. Hahn cite la demande de renseignement émanant su Centre de culture sociale de Saõ Paulo que nous avons publiée en 1992 et qui n’a, semble-t-il, donné lieu à aucune réponse. Pour Citeaux, M. Hahn a utilisé les travaux de G. Perreux (1923), pour l’Union agricole du Sig ceux de M. Prochaska (1974), mais il a eu tort d’y inclure le projet de Joseph Gauthier (frère de Clarisse Vigoureux) conservé dans le dossier Algérie de l’École sociétaire (10 AS 31) : il s’agit en fait du projet d’exploitation d’une mine de fer découverte par Gauthier lui-même dans la région de La Calle. Quant à la colonie de Réunion, M. Hahn donne un utile complément aux numéro spécial des Cahiers Charles Fourier qui lui fut consacré en 1993, et dans lequel nous n’avions pas relevé les sources manuscrites en raison du caractère provisoire du catalogue du Fonds Considerant de l’ENS.

Comme nous l’indiquions à propos des inédits de Fourier que nous publions ici-même, il est certain que les découvertes de documents dans le domaine de l’histoire sociale sont loin d’être achevées et nous espérons que M. Hahn aura bientôt matière à publier des compléments à son ouvrage. Nous lançons d’ailleurs un appel dans ce sens aux lecteurs des Cahiers Charles Fourier, en espérant que chacun aura à cœur de nous envoyer des références que nous transmettrons à M. Hahn.


Jean-Claude Dubos

Jean-Claude Dubos

Ancien élève de l’Ecole nationale des Chartes, Jean-Claude Dubos était bibliothécaire en retraite (médiathèque de Besançon). Il a préfacé Parole de Providence, de Clarisse Vigoureux (1993) et il est l’auteur de Victor Hugo et les Francs-Comtois (2002). Il a été l’un des membres fondateurs de l’Association d’études fouriéristes. Il est décédé en 2013.


Les autres articles de Jean-Claude Dubos





 . 

 . 

 .